Biographie de Fance Franck

Print Friendly and PDF

Fance Franck à l’atelier de la rue Bonaparte ©DR.

Fance Franck est née en 1931 à Montgomery dans l’Alabama (U.S.A.). Elle entreprend des études de littérature, de philosophie et d’histoire de l’art à la Rice University de Houston, puis à la Sorbonne, avant de retourner aux Etats-Unis et de poursuivre sa formation à Harvard en poésie contemporaine, française et anglaise. Toutefois ces études ne la satisfont pas et en 1950, elle décide d’apprendre la sculpture à l’école du Musée des Beaux-Arts de Boston.

Mais après trois ans d’études, je n’étais pas plus heureuse de ce que je faisais. J’avais encore l’impression de me heurter à une barrière entre le monde des idées et le monde de la réalisation. C’est à cette époque que le hasard m’a fait entrer dans l’atelier de céramique où j’ai commencé mon apprentissage.

Cet atelier est le Greenwich House Pottery à New York et ce fut une « révélation ». Pourtant en 1956 Fance Franck revient à Paris pour continuer ses études de lettres et de français et c’est là que, quelques mois plus tard, elle rencontre la céramiste Francine Del Pierre dont elle devient l’élève. Cette rencontre va changer sa vie. Elle s’installe définitivement à Paris en 1957 et les deux artistes fondent l’atelier de la rue Bonaparte trois ans plus tard.

Elle (Francine Del Pierre) m’a donné dans les dix ans pendant lesquels nous avons travaillé ensemble, l’ossature d’une discipline cohérente et souple. Sans jamais chercher à m’influencer d’ailleurs. Son génie, son amour de la poterie et de la vie ont illuminé mes rapports avec mon métier.

À la mort de Francine Del Pierre en 1968, Fance Franck reprend l’atelier de la rue Bonaparte. La même année, le Musée National de Céramique de Sèvres organise une exposition à la mémoire de Francine Del Pierre et, parallèlement, la Manufacture de Sèvres propose à Fance Franck de réaliser une coupe en sa mémoire. Ce fut le début d’une longue collaboration qui ouvrit son travail à de nouvelles voies. L’une de ses voies fut l’expérimentation de couvertes au rouge de cuivre qui l’amenèrent, sans l’avoir cherché, à reproduire le « rouge frais » impérial du début des Ming, apparu pour la première fois en Chine au XVe siècle. Cette découverte intéressa de nombreux sinologues et en 1988, envoyé par le British Museum, un grand chercheur de l’Institut d’étude de la céramique de Shangaï, le professeur Zhang Fukang, lui rendit visite dans son atelier de la rue Bonaparte. Ce fut le début de leur collaboration et l’année suivante Fance Franck se rendit en Chine, à Jingdezen, au berceau même de cette porcelaine.

Fance Franck et Zhang Fukang en 1988, atelier de la rue Bonaparte ; Fance Franck à la Manufacture de Sèvres. ©Valérie Winckler.

Sa collaboration avec les Manufactures et avec l’Orient se poursuit lorsqu’en 1979 elle fait un voyage de 16 mois au Japon, grâce à une bourse de la Fondation du Japon. Elle engage une collaboration avec la Manufacture Fukagawa à Arita et y crée une centaine de pièces.

À son retour, Fance Franck reprend son travail à la Manufacture de Sèvres et dans son atelier tout en poursuivant sa collaboration avec des manufactures japonaises. Elle poursuit son dialogue avec les plus grands spécialistes en interrogeant les hommes et les œuvres des plus grands musées. Jusqu’à sa mort, à Paris le 5 août 2008, elle garde la même curiosité et la même énergie.

En apprenant mon métier, j’avais l’impression d’apprendre la vie... Je ressentais un vrai bonheur du lien naturel entre les connaissances scientifiques, l’imagination et l’habileté manuelle. Je la voyais depuis la préhistoire, puiser ses formes dans l’intimité du quotidien et de l’utile en même temps que dans l’exaltation d’un sens de l’intemporel et du sacré. J’aimais cette alliance entre la terre, l’eau, l’air, le feu, l’œil et les mains, unis pour bâtir une forme vivante, des parois fragiles mais étonnement durables ; vides mais offertes à la lumière.

En somme, c’est l’humanité de la poterie qui m’attire, et je dirais aussi son innocence.

Visitez l’atelier

Une photo de l’atelier
Vous êtes ici : Accueil > Les artistes et les œuvres > Fance Franck > Biographie